Comment créer un bijou sur mesure 

Les bijoux sur mesure sont une garantie de faire mouche lorsqu’ils sont offerts. Ils offrent la certitude que le bijou corresponde aux goûts et aux besoins de l’acheteur. Ils sont également adaptés au budget de celui qui l’achète.

Quelle pierre choisir ?

Pierres précieuses

Les pierres précieuses, aussi appelées joyaux sont généralement les pierres les plus rares et les plus pures. Les exemples les plus notables en sont les émeraudes, les saphirs, les diamants, et les rubis.

Pierres fines

Aussi appelées pierres semi-précieuses, elles englobent toutes les autres pierres. L’œil de Tigre, la labradorite, la citrine, l’aigue-marine, la cornaline, le lapis-lazuli, le quartz, le grenat, l’améthyste, le jade, l’agate, ou encore la jaspe.

Les pierres fines n’ont pas forcément moins de valeur que les pierres précieuses. Certaines sont même plus rares que les pierres précieuses.
C’est pourquoi le terme de pierre fine prend l’avantage pour éviter toute confusion que pourrait causer le terme semi-précieux.

Les pierres utilisées dans la joaillerie de luxe sont toutes naturelles.

La création

Lorsque le client a passé sa commande, le joaillier doit passer à l’étape de la conception du bijou. Certains joailliers soumettent des croquis aux clients après une rencontre ou un entretien téléphonique. Le client doit ensuite choisir entre plusieurs croquis.
Le croquis est réalisé à partir du cahier des charges du client. Il doit aussi prendre en compte d’autres contraintes et s’assurer que le bijou ait une durée de vie satisfaisante.
La longévité est cruciale à la valeur que portera le client à son bijou. Beaucoup aiment que leurs bijoux soient transmis à travers les générations.

Aujourd’hui, il n’est pas rare que les joailliers préfèrent les modèles en 3D virtuels aux croquis.

La fabrication made in suisse

Lorsque le joaillier tient son modèle, il met en place un moule à cire qui a pour but de couler le métal choisi pour le bijou. C’est-à-dire l’or, l’argent, le bronze le titane ou l’acier. La suisse est réputée pour avoir des joailliers de qualité comme un bijoutier à Lausanne qui réalise des œuvres sur mesure.
Lorsque le métal est sorti du moule, le joaillier procède à la reprise de fonte. Il fait des ajustements et corrige certains des défauts visibles à la surface.

Vient ensuite l’étape durant laquelle il faut sertir le bijou sur mesure avec les pierres, précieuses ou semi-précieuses, qui ont été choisies. Dans certains cas, il faut ensuite procéder à un assemblage de plusieurs pièces.

La finition

C’est pendant la finition que les imperfections à la surface du bijou sont corrigées. Viennent ensuite le brossage, le martelage, c’est-à-dire frapper le métal avec un marteau de manière répétée pour améliorer la forme et les propriétés mécaniques du métal, et la gravure dans le cas où une inscription aurait été demandée par le client.
L’inscription peut être un message ou un nom.

Vient ensuite le polissage avec un disque en coton pour que la surface du métal soit plus brillante et luisante.
Le disque en coton est généralement placé dans une tour. C’est une pratique similaire à ce qui se fait quand on procède à un lustrage de la carrosserie de la voiture.